Nouveaux facteurs génétiques associés à la stéatose hépatique

Une accumulation excessive de graisses dans le foie peut causer des cancers, des inflammations du foie voire des cirrhoses. Connue sous le nom de stéatose hépatique, il s’agit de la pathologie hépatique la plus répandue dans les pays occidentaux. On estime que 30% de la population en est atteinte. Les personnes les plus touchées sont les personnes obèses, diabétiques et alcooliques (mais pas systématiquement). Un mauvais comportement alimentaire n’est pas la seule cause d’apparition de la maladie. Des facteurs génétiques sont également à inclure dans l’étiologie de la maladie.

Le chercheur danois Stefan Stender travaille sur la question des origines génétiques de cette maladie à l’Université du Texas aux Etats-Unis. Il a analysé le génome de 3000 américains qu’il a comparé à celui de 100.000 danois afin d’observer les facteurs génétiques à risques, grâce à une étude pangénomique (Genome-Wide Association Study) [1].

Son projet a eu le soutien du Conseil Danois pour la Recherche Indépendante en février dernier. Il a reçu près de 1.670.000 de couronnes danoises (soit 224.000 euros) pour étudier les facteurs génétiques de cette maladie. L’équipe espère développer des molécules ciblants ces gènes de manière à diminuer leurs effets.

Auteur: Marie-Elisabeth Colin

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/76606.htm